Axel Vannier Photographe

Portrait intime lumiere naturelle femme blonde devant fenetre

Le Portrait intime : Photo-therapie ou Photographie therapeutique ?

Quand j’ai souhaité développé mes offres de portraits intimes, j’ai tout de suite suite pensé à l’appellation de « photo-thérapie », mais je me suis vite rendu compte qu’elle ne collait pas. D’une part parce que je ne suis pas thérapeute, et donc je trouvais qu’utiliser ce terme était inapproprié, et d’autre part parce que je me suis rendu compte que c’était un joli « fourre-tout », avec notamment un certain nombre de photographes de boudoir qui utilisent ce terme. Mais la photo boudoir n’est pas de la photo-thérapie, même si elle apporte indéniablement quelque chose de puissant à celles.eux qui la pratiquent, et il me semblait que le terme de « photo-thérapie » avait un côté, sinon mensonger, du moins trompeur envers mes client.es.

Bref, il y a derrière ce sujet une question éthique qui me parait très importante. J’ai donc décidé de passer mon chemin et d’éviter les termes de « thérapie » ou « thérapeutique », jusqu’à ce que je me renseigne un peu plus sur ces pratiques auprès de photographes et thérapeutes reconnus, et que je comprenne mieux moi-même ce que recouvrait ce terme.

C’est pour ça que j’écris aujourd’hui cet article : pour te partager le fruit de mes réflexions sur le sujet, maintenant qu’elles sont un peu plus éclairées 😜. Car oui, dès que l’on s’intéresse de près au portrait intime, à l’authenticité des émotions qu’il permet de mettre en avant, alors on est très vite confronté à ses vertus thérapeutiques.

Je vais donc te livrer les éléments importants qui te permettront de faire la distinction entre la photo-thérapie et la photographie thérapeutique, qui sont deux approches profondément humaines de la photo de portrait, mais qui restent radicalement différentes. Tu vas donc pouvoir comprendre les enjeux de ce type de séances, ce qu’elles peuvent t’apporter et quelles sont leurs limites, et enfin comment mon approche se situe dans tout cela.

Prêt.e et intéressé.e pour en savoir plus ? C’est parti, rentrons dans le vif du sujet

Portrait intime boudoir femme fenetre lumiere naturelle

Les similarités

Que l’on parle de photo-thérapie et de photographie thérapeutique, on est dans une approche profondément humaine de la photographie, mais aussi du métier de photographe. On n’est pas simplement à la recherche d’un résultat esthétique, mais aussi et surtout d’une expérience centrée sur celui ou celle qui vient nous voir. Si j’ai choisi de m’intéresser à ces approches, c’est que je suis convaincu que la photo peut dans tous les cas apporter bien plus qu’une « simple » image de soi à celles.eux qui veulent s’y investir.

Que ce soit par la thérapie ou par la photo, on est ici dans le domaine de l’utilisation de la photographie en tant qu’outil thérapeutique, c’est-à-dire qu’on va « travailler » sur des problématiques qui nous sont personnelles de rapport à son image et à son corps, on va parler d’estime de soi, de confiance en soi.

Tu vas être amené.e à requestionner ton rapport aux « standards » de beauté, à la comparaison (même involontaire et inconsciente) que tu fais de toi-même par rapport aux autres. Tu vas redéfinir ce qu’est pour toi la confiance en toi, comment tu te sens quand tu t’exposes au regard des autres, et finalement comment tu te juges toi-même, quelle estime tu portes à toi-même et à ton propre corps.

Quand on veut utiliser la photographie pour ses vertus thérapeutiques, on vient se « confronter » à soi-même, on vient oser dépasser quelque chose en soi, on vient chercher à aller plus loin que là où on en est sur son chemin de vie personnel, bref on cherche à se transcender, et la photo-thérapie comme la photographie thérapeutique peuvent t’y aider.

Les différences

Maintenant que nous avons vu le cadre général, les sujets que ces deux approches vont te permettre d’approfondir, voyons maintenant quelles sont leurs différences majeures et ce que chacune d’entre elle peut t’apporter plus spécifiquement.

Petit disclaimer : Attention, je vais enfoncer des portes ouvertes 😀

Pour commencer, la photo-thérapie est une… thérapie (j’avais prévenu 😜). Qu’est-ce que cela implique ? Tout d’abord que le professionnel que tu auras en face de toi est un thérapeute (oui, je continue !) ! C’est donc quelqu’un qui a appris et qui maitrise des outils et des techniques de compréhension de la personne, du fonctionnement du cerveau et de l’inconscient. Le thérapeute se servira de la photo comme d’un outil pour t’accompagner sur tes problématiques personnelles, mais bien souvent ses séances seront avant tout des séances de thérapie, et il utilisera d’autres outils à sa disposition pour te libérer de certains blocages (expression des émotions, visualisation, ennéagrammes, hypnose, …).

La photo-thérapie permettra de plus de travailler sur des traumas plus profond, des maladies, bref elle permet de traiter toutes sortes de pathologies.

A l’inverse, la photographie thérapeutique n’aura pas pour but de traiter une pathologie particulière, mais plutôt de d’amener à avoir un regard différent sur toi.

La photographie thérapeutique est donc avant tout de la… photographie (et oui, tu n’en a pas fini avec mon enfonçage de portes ouvertes !), et donc le professionnel que tu auras en face de toi est… roulement de tambour… mais je crois que tu as déjà la réponse… un photographe ! C’est donc quelqu’un qui a appris et qui maitrise des outils et des techniques de mise en valeur par la photo (gestion de la lumière, des poses, …). Bien sûr, c’est quelqu’un qui aura aussi forcément un caractère bienveillant et doux, qui aura su développer l’écoute active, qui saura t’amener à lâcher-prise, et qui par son approche, sa sensibilité et son savoir-faire va t’accompagner tout au long du processus. Mais les séances sont avant tout des séances photo, et pas des séances de thérapie comme en photo-thérapie. Les images qui seront prises vont te faire du bien, tu verras que ton estime de soi et ta confiance en soi seront reboostées comme jamais, bref, la séance et les photos vont avoir des vertus thérapeutiques.

Portrait intime femme blonde lumière naturelle regard robe noire

Maintenant que les différences sont clairement dites, comment savoir à qui s’adresser. La première question est de savoir ce dont toi tu as besoin, où tu en es sur ton propre chemin et comment tu souhaites avancer. Ce travail introspectif est nécessaire car lui seul va te permettre de savoir si tu as plutôt besoin de photo-thérapie ou de photographie thérapeutique.

Dans un deuxième temps, à qui t’adresser ? Si tu vas sur de la photo-thérapie, tu auras besoin de quelqu’un qui est avant tout thérapeute. Certaines thérapeutes se sont formés à la photo pour maitriser cet outil dans le cadre de leur travail, et certains photographes ont acquis des compétences de thérapeutes pour pouvoir t’accompagner pendant leur séances.

Mais je vais être obligé ici de faire un petit warning, car il va être important pour toi de bien te renseigner sur les compétences du professionnel à qui tu vas t’adresser. En effet, il n’y a aucune réglementation en ce qui concerne les pratiques croisées de thérapie et de photo, il faudra donc que tu sois vigilant.e afin de ne pas te retrouver entre de mauvaises mains, surtout si tu sens que tu as besoin de photo-thérapie. Tout comme n’importe quelle discipline aujourd’hui non règlementée (psychologue, psychothérapeute, ostéopathe, hypnothérapeute, …), il suffit de prendre des précautions de « bon sens », de bien distinguer connaissance de soi qui apporte un bien-être et traitement médical, mais je préfère pour le coup m’arrêter là car je ne suis pas un spécialiste du sujet, et je ne voudrais donc pas te donner de mauvais conseils.

CE que moi je peux te proposer

Si tu vas sur ma page « à propos », tu verras que je mentionne le fait d’être photographe, mais pas thérapeute ! Si tu as bien suivi jusqu’à présent, tu comprends maintenant tout de suite quelle est mon approche 😉; Eh oui, je propose donc une approche thérapeutique de la photo, mais en aucun cas de la photo-thérapie.

J’adore travailler sur l’estime de soi avec celles.eux qui me font confiance, mais je ne veux surtout pas faire de fausses promesses. Je ne suis pas là pour te guérir ni même te fournir des outils de travail sur toi. On est donc dans quelque chose de beaucoup plus « léger » : les séances que je propose pourront peut-être réveiller certains choses enfouies en toi, et c’est OK, mais on ne pourra pas rentrer ensemble dans le cadre d’une thérapie et d’un travail sur tes blocages ou tes traumas. En revanche, mon écoute, ma sensibilité, ma vision tout en douceur de la photo, le rapport au temps et à la déconnexion que j’amène dans mes séances vont te faire vivre une expérience inoubliable qui aura des vertus sur ton estime de toi, ta confiance en toi. 

C’est aussi pour ça que j’ai décidé de m’entourer de professionnels qui eux pourront t’apporter d’autres choses dans ton parcours. Qu’ils ou elles soient coach énergétique, sophrologue, conseillère en image, … ils et elles te permettront de travailler plus profondément certaines de tes problématiques personnelles si tu le souhaites. C’est d’ailleurs tout un « éco-système » que je suis en train de créer afin de pouvoir te proposer un parcours complet et sur mesure, dans lequel je pourrai apporter ma contribution en tant que photographe, mais où tu pourras trouver à chaque étape le professionnel le plus adapté à ta situation.

Je voudrais juste terminer cet article en prenant un pas de recul sur le contexte thérapeutique de la photo. Mes séances de portraits intimes permettent de mettre le focus sur certains aspects, mais ce n’est en aucun cas une obligation. La photo doit rester un plaisir, et il n’est pas nécessaire de vouloir faire un « travail sur soi » pour venir faire une séance de portraits intimes : on peut juste faire des séances pour le fun et le plaisir de passer un bon moment et d’avoir de (très 🤩) belles images de soi !

J’espère que cet article t’aura éclairé sur ces termes de photo-thérapie et photographie thérapeutique. Je vois beaucoup de mélanges qui peuvent être faits, certains raccourcis qui peuvent t’induire en erreur, j’ai donc trouvé important de t’apporter des éléments de compréhension pour que tu puisses te situer dans tout cela, et comprendre quelle est mon approche.

Si tu as des questions, que tu souhaites en savoir encore plus sur ma façon de faire, ou encore le déroulement d’une séance, n’hésite pas à me contacter directement pour qu’on puisse en discuter ensemble

Je te te dis à bientôt !

Axel

Bonus

En forme de P.S. à cet article, si tu souhaites en savoir plus sur la photo-thérapie, je te conseille d’aller voir le travail de Priscilla Gissot ou encore d’Elodie Sueur-Monsenert qui sont reconnues dans ce domaine. Ce sont des personnes qui se sont formées à la fois en tant que photographes et en tant que thérapeutes, et qui aujourd’hui forment également des professionnels qui s’intéressent à cette discipline. Tu trouveras sur leurs sites beaucoup plus d’infos sur la partie thérapie, mais également des réflexions qui font écho à ce que je t’ai partagé dans cet article 😉

Come2theweb